III. Le passage de l'enfance à l'âge adulte

Publié le par T.P.E. sur le Voyage de Chihiro.

                 Au début du film, Chihiro, demeure peureuse, surtout en présence de ses parents. Elle reste, à leur l'image, grincheuse et capricieuse et ignore les règles de la politesse. Elle va découvrir, au fil de l'histoire, l'importance des liens que l'on peux créer avec des personnes, elle va aussi découvrir une certaine autonomie et une autre vision de la vie. L'auteur nous fait aussi passer de nombreux messages par son film, pas seulement destinés aux enfants mais aussi aux adultes. Nous allons donc voir comment Miyazaki décrit et représente la relation « parents-enfant » de nos jours, par celle qu'il y a entre Chihiro et ses parents. Nous allons décrouvrir pourquoi et comment Chihiro atteint cette autonomie qu'elle n'avait pas vraiment avant son voyage au palais des bains, ce qui la mènera à avoir une autre vision du monde, une vision plus adulte.


1. La relation " parent-enfant "

 

         De nos jours, c'est assez répétitif, les parents, stressés par le travail, les transports et les trajets se plaignent d'enfant qui n'écoutent et n'obéissent plus en ajoutant des remarques telles que « Ah tiens, ce n' était pas comme ça avant ! », alors que les plus jeunes sont débordants d'énergie, s'ennuient, n'ont pas d'autonomie et de responsabilités, et ne comprennent pas vraiment comment avoir des repères ou des objectifs dans leur petite existence.

Paradoxalement, les parents, compensent le manque d'amour et d'attention en vers leur enfants en les gâtant trop, ou pas comme il le faudrait. Finalement les enfants restent toujours insatisfaits, avec un manque qui les suit alors qu'ils auraient peur être plus besoin d'aide de leurs parents pour s'épanouir et découvrir le monde.

On constate que les parents de Chihiro sont approximativement cela, ne lui montrant pas un très bon exemple : Dès le début du film, son père s'aventure il se sait où, en allant beaucoup trop vite en conduisant, mettant en risque la vie de sa fille et sa femme. Ensuite ils se permettent de manger ne savant même pas à qui est destiné la nourriture.

Ils ne font pas vraiment attention à elle, ils lui disent de rester dans la voiture alors qu'elle n'a que 10ans, son père aide sa mère à traverser la rivière asséchée mais pas elle... Elle est malgré tout plus ou moins seule, ce qui explique son caractère capricieux et sa future évolution.

Le fait que Yubaba ai transformé les parents de Chihiro en cochons montre peut être simplement le fait de ce qu'ils sont intérieurement, inconscients de leurs fautes et de ce qui s'est passé pour elle, ils ne s'y intéressent jamais. Ils seront finalement les seuls dans cette histoire à n'avoir rien appris et ne pas avoir évolué.

C'est un message indirect que porte l'auteur pour les adultes, pour leur prouver comment les enfants sont capables d'évoluer et réfléchir et non pas être creux et superficiels. Il leur dit en quelque sorte d'évoluer avec eux et d'en être attentifs, de ne pas être des « cochons » sans aucuns sentiments avec leur seule envie qui n'est que « manger ».

Mais malgré le comportement de ses parents, Chihiro ne les abandonnera jamais, elle ne les critiquera même pas durant tout le film.

Pourtant dans l'un des derniers mouvements de Chihiro quand elle se tourne pour rejoindre la voiture ou ses parents l'attendent, on voit briller dans ses cheveux le fameux ruban, qui est bien réel, dont le message est quasi-explicite :  « Le fil de ta vie se tisse avec celui des autres, cultive ce lien par tes actions » .. il fait alors partie de sa vie et de la jeune fille qu'elle va devenir, c'est pour cela qu'elle rejoint ses parents avec autant d'espoir et de convictions, sans même leur dire ce qu'il s'est passé.

Ce film donne en fin de compte un message d'espoir aux enfants grâce à la réussite de Chihiro, en leur expliquant qu'avec du courage, de la confiance, et de la sociabilité, ils pourront bâtir une vie de bonheur malgré les difficultés qu'ils pourront rencontrer.

 

porcs

 

 

2. La découverte du monde et de la vision de la " réalité "

 

         La vision de « réalité » que les adultes ont beaucoup plus que les enfants, se fonde plus ou moins sur leur nature, leurs expériences et leurs choix. Chacun a alors une vision différente des choses. Un jour, les enfants ouvrent les yeux et choisissent celle qu'ils veulent voir par rapport à leurs sentiments, leurs intérêts, ect...,

Cette vision de la réalité à aussi quelque chose à voir avec l'ouverture au monde extérieur, quelqu'un se refusant à voir le monde, ne pourra jamais évoluer.

Au début de l'histoire, Chihiro est comme cela, elle est comme beaucoup d'enfants, renfermée sur elle-même : elle ne veut pas déménager, elle ne veut pas suivre ses parents dans le tunnel, ne veut pas découvrir le monde qui l'entoure, juste répondre à ses envies du moments, elle n'en fait qu'a sa tête.

Pour décrire le cas de Chihiro, je vais prendre par exemple celui de Boo, l'énorme bébé, fils de Yubaba, lui, râle tout le temps et obtient tout ce qu'il désire plus ou moins par sa force et par menaces : « Si tu veux pas jouer avec moi je pleure !- Ou si tu veux j'te casse le bras ? ».

Quand Zéniba va le transformer en espèce de rongeur, il perd alors toute sa force et est obligé de s'ouvrir au monde avec la seule aide de Chihiro. Ce sera la première fois qu'il s'ouvre au monde extérieur, et bizarrement avec un grand enthousiasme.

Après il va même aider Zéniba à tisser le fil du chouchou de Chihiro, et prouve sa prise de confiance en lui.

le voyage de chihiro 221683

Tout cela est aussi l'histoire de Chihiro, refusant de s'ouvir, elle y a été obligé, avec l'aide de Lin et Haku elle va pouvoir travailler et poursuivre son voyage. Elle prend alors conscience qu'elle peut agir sur son propre destin quand elle réussit à purifier le dieu de la rivière aux bains.

Cette ouverture d'esprit qu'elle a acquit par ses expériences, lui a aussi permis de voir à quel point les liens entre les gens sont importants.

Elle a su nouer des liens, par exemple avec Zéniba ou Haku, qui lui ont permis d'avancer et de retrouver ses parents, toute seule elle n'aurait pas pu. Elle sera souvent aidé tout au long du film.

C'est encore la signification du chouchou qu'a tisser Zéniba pour Chihiro ("Le fil de ta vie se tisse avec celui des autres, cultive ce lien par tes actions.") qui prouve tout cela.

Miyazaki montre alors à quel point, seul, avancer est difficile. L'aide des autres est toujours nécessaires, quels que soit les liens tissés avec les gens, qu'ils soient bons ou mauvais, ils nous ferons avancer dans la vie, et c'est ça l'important.

Chihiro, aura alors, l'espace de quelques jours, vu un autre monde, remplis de difficultés, auquel il faut s'adapter pour avancer. Ce qui lui a permis d'ouvrir son esprit de petite fille pour voir autre chose, une vision plus adulte. La vision de la dureté du monde, de la réalité. 

 

 


3. Se retrouver seul et acquérir une autonomie

 

        La différence est le propre de l’homme. Chaque être humain a son propre chemin à poursuivre, sa propre voie sur les traces des Prophètes, des Saints, ou dans la recherche du contentement de son ego insatiable. Ainsi, chaque créature est devant la responsabilité de ses propres choix, elle doit assumer ses propres fardeaux, hérités de son passé, elle doit vivre en paix avec sa conscience ; elle doit penser aux comptes qui seront faits un jour mais un enfant n'accède pas tout à coup à l'autonomie parce qu'il a 8 ans ou 10 ans. Il ne peux pas, du jour au lendemain, se débrouiller tout seul. L'autonomie se met en place  progressivement, en fonction de son développement, de sa maturité et de sa confiance en lui. Car être autonome, c'est être capable de se séparer et de se retrouver seul, en toute quiétude.

Et c'est içi le cas de Chihiro, une petite fille de 10 qui d'un coup , se retrouve isolée face à son destin. Au début elle est obligé et a du mal à se débrouiller toute seule, elle aura besoin de Haku puis aprés du Vieux Kamaji, puis ensuite Lin et Yubaba.

Elle restera toujours, tant qu'elle sera dans le palais des bains, sous la responsabilité de Yubaba, mais quand Kamiji lui explique comment retrouver Zéniba pour aller sauver Haku, elle fait ici preuve d'une grande autonomie pour partir toute sans compagnie (ou presque), ce qu'elle ne fesait pas au début, souvenez-vous, elle ne voulait même pas rester seule dans la voiture pout attendre ses parents.


ben

Ici, en plus d'agir d'une façon autonome en décidant de partir seule, elle acquiert des responsabilités, elle doit sauver Haku et ses parents (même si a ce moment là sauver ses parents n'est pas sa première priorité).

C'est pour tout cela que la scène du train est une des scènes clées du film, on voit qu'elle regarde l'horizon, elle est solitaire, mais elle a toujours confiance en elle et le train de sa vie continue d'avancer.

L'expression préocupée et concentrée de son visage est un grand changement par rapport à celle de la première scène : désespérés et endormie. En dépit d'une apparence de sérénité et de calme, cette scène montre bien le passage de Chihiro d'une attitude passive à une attitude active face à la vie.

 

chihiro-image03

 

Nous vivons alors avec ce film un très beau voyage qu'est celui que nous faisons avec Chihiro jusqu'à la maturité, quand Chihiro, après avoir fait preuve de courage, après avoir appris les vertus du travail et de l'amitié, après avoir pris des responsabilités, est capable de prendre le train seule et de faire des choix. Une belle histoire pleine de mystères et de magie, où le spectateur laisse libre cours à notre imagination, dans un univers féérique où l'on retrouve avec plaisir un peu de la magie de l'enfance. C’est dans ce nouvel univers que Chihiro se métamorphose : d’enfant capricieuse et gâtée au début du film, elle rentre alors dans le monde des adultes à la fin de son aventure sans vraiment le montrer.


Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article